Browsing Category

Conseils

Conseils

Data Science : Nos conseils pour rédiger le CV parfait

Après avoir passé ces dernières semaines à acquérir de nouvelles connaissances en data science et être monté en compétences, vous avez obtenu votre diplôme en data science ! Congrats ! Python est devenu votre ami et vous êtes prêts à décortiquer des données pour leur donner un sens et apporter votre expertise au sein d’une entreprise. Maintenant il n’y a plus qu’à trouver l’entreprise qui aura la chance de vous accueillir. Pour ce faire, vous devez être en mesure de rédiger le CV data science parfait.

Première étape :  le CV

Tout le monde le sait aujourd’hui, le temps accordé à la lecture d’un CV est très court (5 à 10 secondes selon certains). A la décharge des recruteurs, pour certains postes il y a souvent des centaines de postulants. Quand vous recevez une telle masse d’informations, pas évident de faire le tri.

Donc vous devez capter immédiatement l’attention du recruteur et vous démarquer sans en faire trop, cependant il y a quelques erreurs à ne pas faire.

Nous avons concocté une petite liste de conseils pour vous aider à mettre en valeur vos compétences en data science et surtout ce qui fait de vous LA personne dont une entreprise ne pourra se passer. 

Le B-ABA

Ca peut paraître bête mais pensez à utiliser la même police, sobre de préférence (Calibri, Arial, etc.) surtout pas de police type Comic Sans MS.

Mettez en gras les éléments importants, l’alignement, pensez aux couleurs aussi, au maximum 3. Alors attention quand on parle de couleur, une couleur doit être utilisée avec parcimonie dans un CV. Les CV trop graphiques et originaux sont déconseillés en data science. 

Toute la difficulté de l’exercice est là justement, trouver le juste milieu entre le niveau d’informations à fournir (un CV trop lourd fait généralement fuir) et faire en sorte que votre CV ressorte du lot.

Être sobre et précis !  

Maintenant, des tas de template de CV sont à disposition sur le net, si vous êtes plus à l’aise avec Python qu’avec Word, n’hésitez pas.

Il y a des éléments indispensables qui doivent apparaître dans votre CV, pour que ces éléments ressortent il est préférable de l’organiser en sections ou blocs. 

Et le petit défi, il faut que l’ensemble de ces informations rentre dans 1 page, au-delà il y a un risque de perdre l’attention du recruteur. 

Le but d’un CV est de présenter rapidement votre parcours, votre évolution professionnelle,  c’est comme le teaser d’un film, le film étant votre futur entretien avec le recruteur. 

Dans un teaser, on voit les moments forts du film, les éléments mis en avant donnent envie d’aller voir le film. De plus, un teaser de film peut être différent selon le public visé, d’un pays à l’autre, parfois ce n’est pas la même version. Et bien pour votre CV c’est la même chose, votre public ce sont les recruteurs et ils sont tous différents vis à vis de leur besoin qui est l’annonce à laquelle vous postulez, il faut que le teaser corresponde à l’attente de votre public.

Attention au titre de votre CV, il doit être en adéquation avec l’annonce à laquelle vous répondez. En effet un CV doit être adapté à l’offre, il faut personnaliser votre CV en fonction des éléments qui sont évoqués dans l’annonce. Repérez quelques mots clefs dans l’annonce et utilisez-les dans votre CV. Certes c’est un petit travail supplémentaire mais le recruteur appréciera de lire un CV qui fait écho à son annonce. C’est ce genre de petit détail qui fera que votre CV se détachera du lot 

L’accroche d’intro, c’est là qu’il faut placer les fameux soft skills. Les postes en data science nécessitent des compétences techniques mais demandent également de posséder de nombreuses compétences transversales. La mission d’un expert en data science n’est pas seulement de faire des calculs et d’analyser des données mais aussi de mettre en pratique sa capacité à communiquer ces résultats afin de résoudre une problématique particulière.

On attendra donc d’un spécialiste des sciences des données un esprit d’analyse et de synthèse, une curiosité intellectuelle et une facilité à comprendre un secteur, qu’il puisse travailler en équipe ou gérer une équipe (le leadership), son aisance à restituer les résultats de manière claire et efficiente (communication), sa rigueur et sa méthodologie. 

Votre état civil

Bien évidemment nom, prénom, adresse, numéro de téléphone, votre adresse mail professionnel (par exemple “nom-prénom@XXX” et pas “darkdragon198xd@xxx” ou “jsuioufdecode@xxx”, etc. C’est du vécu). 

La photo c’est comme vous voulez, ne vous sentez pas obligé d’en mettre une. Mais si vous en mettez une, veillez à ce qu’elle soit professionnelle. Il est préférable d’avoir un CV sans photo qu’un CV avec une photo décalée.  

Vous pouvez aussi rajouter le lien (cliquable) de votre profil LinkedIn, uniquement si celui-ci est complet avec vos expériences et compétences renseignées. 

Le must si possible : un lien Github. Vous postulez pour des postes en data science, donc la plupart des recruteurs seront plus que ravis de jeter un coup d’œil à vos réalisations. Et bien évidemment lorsqu’un recruteur clique sur votre GitHub, il doit trouver un compte actif avec des projets de science des données. Mais nous reviendrons plus tard sur cet élément qui peut être déterminant pour un recruteur.

La formation

Cette section reprend les études suivies et les diplômes obtenus durant votre scolarité. Mentionnez également dans cette partie vos certifications acquises en formation continue. Les langues maîtrisées et leur niveau (bilingue, courant, opérationnel, scolaire), ou mention des éventuels séjours à l’étranger, l’idéal étant d’avoir une certification en langue reconnue. Une très bonne maîtrise de l’anglais est demandée pour les postes en data science, votre capacité à communiquer avec divers interlocuteurs à travers le monde est fortement appréciée des grands groupes.

Vos compétences

Cette section correspond à la liste des compétences techniques que vous maîtrisez. 

Les soft skills ayant été spécifiés dans votre accroche, pas besoin de les repréciser ici !

Petit conseil, concentrez vous sur les compétences techniques qui sont mises en avant dans l’annonce. Personne ne mobilise l’ensemble de ses compétences sur un projet, selon la problématique vous allez mobiliser différentes compétences. L’objectif de cette section est de donner au recruteur une idée de vos capacités. 

Surtout, encore une fois, n’en faites pas trop,  si vous mentionnez quelque chose sur votre CV, vous devez être en mesure de répondre au recruteur si celui-ci veut s’assurer que vous possédez bien les bases. Si vous avez suivi un MOOC sur R, mais que vous n’avez jamais codé en R, abstenez-vous de mettre R comme une de vos compétence. Ne mentionnez que les compétences dont vous pouvez parler en véritable professionnel.

Attention, la notion d’étoiles ou de notes pour illustrer un niveau n’est pas forcément très judicieuse puisque l’échelle d’étalonnage de cette note, c’est la vôtre, donc pas forcément objective. Il vaut mieux rester simple et ne pas vendre du rêve aux recruteurs.

Main, Type, Clavier, L'Argent, Finances, D'Affaires

 Toutes vos expériences professionnelles ou bénévoles pertinentes 

Indiquez clairement le poste exercé (le mettre en gras pour qu’il soit plus visible) et le nom de l’entreprise, le secteur d’activité. Et dans l’ordre chronologique bien sûr, du plus récent au plus ancien. Il faut qu’on voit votre montée en compétences au fur et à mesure des postes, qu’on sente votre évolution. Dans cette même section vous pouvez créer une ligne spéciale ou vous spécifiez vos participations à des data challenges, des hackathons IA. Cela montre aux recruteurs que vous avez un esprit de compétition et que vous cherchez à améliorer en permanence vos compétences et vos connaissances dans votre domaine.

Vos réalisations en entreprises / les projets menés 

Il faut faire la distinction entre une expérience professionnelle et vos projets menés. Vous avez réalisé des projets en science des données durant votre parcours de formation, mais également lors de vos expériences en entreprise, ou alors dans une démarche totalement personnelle, vous avez appliqué vos compétences techniques (hard skills) et vos compétences sociales (soft skills) et avez su les mobiliser pour résoudre une problématique. C’est dans cette section que les recruteurs pourront déterminer si effectivement votre profil correspond à leurs attentes et que vous êtes LA personne à recruter.

Chaque projet doit indiquer la problématique et sa solution, et pensez verbe d’action lors de la rédaction ! Le tout doit tenir en quelques lignes, c’est à notre sens l’exercice qui demande le plus d’attention car c’est là que les recruteurs vont focaliser leur regard. Lorsque vous décrivez un projet, soyez aussi précis que possible sur les compétences, les outils et les technologies que vous avez utilisés, comment vous avez créé le projet, n’oubliez pas de spécifier le langage de codage, les bibliothèques que vous avez utilisées, etc.

Par exemple :

Projet xxxxxx

Brève description de la problématique 

Solution

Mention de travail d’équipe éventuellement

Les outils et les méthodes utilisées

Cette section est stratégique, elle doit inclure des projets d’analyse de données, des projets d’apprentissage automatique et éventuellement les articles scientifiques publiés (avec leur lien) ou des didacticiels de codage. C’est LA section ou vous pouvez vous démarquer ! En spécifiant des projets en science des données menés vous démontrez que vous avez les compétences techniques mais également les compétences transverses indispensables à tout spécialiste de la data science. Les recruteurs ne retiendront pas votre candidature pour quelque chose que vous n’avez jamais fait auparavant, c’est une règle fondamentale dans n’importe quel secteur, et la data science ne fait pas exception à la règle.

Selon votre expérience (jeune diplômé ou en reconversion) et si vous avez mené beaucoup de projets, faites un choix et mettez en avant ceux qui sont en lien avec l’offre pour laquelle vous postulez. 

Tips spécial Doctorant 

Si vous êtes à la recherche de votre premier emploi dans en data science, il peut être difficile de démontrer l’étendue de vos compétences et l’adéquation de celles-ci avec l’annonce à laquelle vous postulez.

Mais il existe plusieurs façons de démontrer vos compétences, en plus de la liste de vos projets et publications en sciences des données qui apparaissent dans votre CV. Lorsque l’on a mené de nombreux projets en data science ou même publié des articles, il peut être très utile de partager un lien GitHub contenant les projets de data science les plus intéressants que vous ayez menés. Nous vous invitons à consulter l’article dédié comment créer un portfolio GitHub.

Un portfolio GitHub doit contenir 3 à 5 projets à minima, encore une fois l’objectif est de démontrer vos compétences donc il faut mettre en avant les projets en lien avec l’annonce. Ces projets seront certainement évoqués si vous obtenez un entretien, là il faudra prouver que vous maitrisez votre sujet sur le bout des doigts.  

Les centres d’intérêts et loisirs

Là, vous pouvez également vous distinguer mais toujours sans en faire trop. Si vous faites de la compétition sportive, mentionnez-le, ça prouvera votre esprit compétitif. Artiste à vos heures, n’hésitez pas non plus, cela démontre une créativité certaine. Vous faites du bénévolat n’hésitez pas à le mentionner, cela démontre l’engagement.

Etape finale

Ça y est, vous en êtes venus à bout, vous avez réussi à tout intégrer en 1 seule page ! Vos compétences sont mises en avant, votre expérience professionnelle apparaît chronologiquement, les projets sont décrits de manière succincte et claire. Surtout assurez-vous de la cohérence de votre CV/teaser par rapport à l’annonce que vous avez ciblée. Avez-vous bien compris les attentes de votre public (le descriptif de l’annonce), les moments forts de votre teaser sont-ils en cohérence avec les attentes du public, l’ensemble est-il aéré mais suffisamment complet pour donner l’envie d’aller plus loin. 

A force d’avoir la tête dedans, des fois il y a des petits détails qui peuvent nous échapper, n’hésitez pas à solliciter un de vos proches pour vous relire afin de vous assurez que vous n’avez pas oublié une petite coquille. 

Une fois sûr de vous, enregistrez votre CV en format pdf pour éviter tout problème de lecture, assurez vous également que les liens insérés dans votre CV soient actifs.

Maintenant, il n’y a plus qu’à rédiger la lettre de motivation, un autre exercice qu’il ne faut pas négliger, pour préparer cette autre étape, vous trouverez tous nos conseils dans notre prochain article dédié à ce sujet.

Conseils

Devenir Data Scientist en ligne : mythe ou réalité ?

Devenir Data Scientist en ligne, mythe ou réalité ? Grâce à l’expérience d’apprenants, nous apportons des réponses à vos questionnements ! Bienvenue dans le premier épisode d’une série d’articles autour de la formation data en ligne ! 

Construire des modèles, apporter du sens aux données de l’entreprise et les rendre lisibles pour le commun des mortels : telles sont les missions quotidiennes d’un Data Scientist. Si vous aussi souhaitez manier la data comme un maître et apporter votre valeur ajoutée à l’entreprise. Restez avec nous, on vous explique comment faire !

Pourquoi devenir Data Scientist ? 

Le métier de Data Scientist est un métier d’avenir. D’ailleurs, selon le Harvard Business c’est le “métier le plus sexy du 21e siècle”. Ce n’est pas nous qui le disons, c’est Harvard et généralement ils savent de quoi ils parlent 😉 !  En effet, avec les nouveaux besoins issus des données massives de notre époque, plus communément connue sous l’ère du Big Data, c’est un métier qui est extrêmement recherché. Les géants comme Google, Amazon, Facebook en recrutent énormément depuis quelques années. 

Souvent, le métier de data scientist se concentre sur la mise en place d’algorithmes basés sur la donnée pour apporter des solutions à des problématiques aussi diverses que variées. Que ce soit de la détection d’anomalies, de la prévision ou de la gestion de risque, le Data Scientist est capable de répondre à ces enjeux grâce à son fer de lance : ses modèles.

Thibault, un Data Scientist ayant suivi une formation en ligne, a réussi à trouver une image parfaite pour décrire les outils du Data Scientist :  

« les modèles pour un Data Scientist sont ce que l’arc et les flèches sont pour Robin des bois »

Si cette image vous met l’eau à la bouche, je vous invite à découvrir plus en détails la formation adéquate pour devenir Data Scientist. De nombreux organismes de formation proposent des formations dont DataScientest, l’entreprise leader de la formation en Data Science.

 

Devenir Data Scientist en ligne, c’est possible ?

Effectivement, c’est tout à fait possible voire encouragé ! On pense que ce type de formation peut être extrêmement bénéfique pour l’expérience personnelle de l’apprenant. Après tout, chaque Data Scientist qui se respecte se doit d’être à l’aise sur un ordinateur 😉 ! 

L’avantage principal d’une formation en ligne est  « la flexibilité personnalisable » selon Marie, issue d’une formation intensive de 11 semaines à l’issue de laquelle elle a décroché une certification Data Scientist reconnue par la Sorbonne : 

«  La formation Data Scientist en ligne permet d’avancer à son rythme et en fonction de ses contraintes tout en bénéficiant d’un accompagnement  de bout à bout tout . »

La mise en place d’une plateforme d’apprentissage pour du “learning by doing”, permet de suivre votre évolution et votre parcours. 

 

Par ailleurs, Chad, un apprenant international qui a suivi  une  formation en anglais, partage des éléments pour rassurer les personnes qui auraient encore des hésitations. Il faisait référence par exemple, au matériel informatique utilisé se former et se lancer dans la formation de Data Scientist en ligne :

 « At first, I thought that I needed a specific material like a powerful laptop to join the training but I was wrong ! »  

Yes, he was wrong car grâce aux outils technologiques tels qu’une plateforme Full SaaS par exemple, vous n’avez plus besoin d’avoir un ordinateur spécifique mais juste un bon accès à internet et le tour est joué. 

D’autres prérequis évoqués par Sarah sont « la communication et l’autodiscipline », qui lorsqu’ils sont absents peuvent à priori mettre à mal l’apprentissage en ligne. Encore une fois, des solutions existent pour pallier ces lacunes.  En effet, DataScientest par exemple propose un accompagnement à tout instant : 

 «  Grâce à un accès h24 à la plateforme, le support et la présence continuelle de la part de nos formateurs, je me suis sentie accompagnée et remotivée dès que j’avais des coups de mou. »

 

Bref, je vous ai expliqué en quelques mots en quoi consistait  une formation Data Scientist en ligne, Si vous souhaitez plus d’informations concernant ce métier et la formation adéquate, n’hésitez pas à vous orienter vers un de nos organismes partenaires  !

Conseils

Comment créer des tableaux de bord efficaces ?

Etre data scientist, c’est aussi savoir mettre en valeur la donnée, la faire parler. La mode est aux tableaux de bord, ou aux dashboards, pour être dans l’air du temps !

Mais quels sont les astuces, les bons outils, les erreurs à ne pas commettre ? Je vous livre quelques secrets après être moi-même tombée dans tous les pièges 🙂

 

Continue Reading