Search results for

business intelligence

Dossier

Power BI : Définition et 6 raisons d’utilisation

Jusqu’à présent, les données sont la meilleure source de connaissances pour les entreprises. En effet, elles en génèrent plus que jamais, d’où l’apparition du terme Big Data. Cependant, accumuler de telles quantités d’informations numériques à très peu d’utilité à moins que ces organisations en comprennent le sens. C’est là qu’interviennent les logiciels de Business Intelligence en self-service tels que Power BI.

Qu’est-ce que Power BI ?

Power BI est le nom commun attribué à une variété d’applications et de services basés sur le Cloud. Ces derniers sont conçus pour aider les entreprises à collecter, gérer et analyser diverses sources de données via une interface facile à utiliser. Il permet de rassembler les données et de les traiter. Mais surtout, il est utile pour transformer les données en informations intelligibles souvent à l’aide de graphiques et de tableaux visuellement précis et faciles à traiter. Cela permet aux utilisateurs de créer des rapports interactifs et de les partager à toutes les parties prenantes d’une entreprise.

Cette application Microsoft se connecte à une variété de sources de données. Il peut s’agir de feuilles de calcul Excel ou de bases de données sur un data warehouse. Il peut également se connecter à des applications à la fois dans le Cloud et sur les serveurs de l’entreprise.

Cette appellation est un terme général et peut faire référence à une application de bureau Windows appelée Power BI Desktop. Il peut s’agir d’un outil ETL (Extract, Transform and Load) dénommé Power Query ou d’un service en ligne SaaS (Software as a Service) appelé Power BI Service. Il peut aussi s’agir d’applications mobiles Power BI pour les Smartphones et tablettes Windows ainsi que pour les appareils iOS et Android.

interface-power-bi

Power BI est basé sur Microsoft Excel. En tant que tel, la courbe d’apprentissage d’Excel vers Power BI n’est pas si raide. Quiconque peut utiliser Excel peut utiliser Power BI. Mais, ce dernier est beaucoup plus puissant que la feuille de calcul.

Que fait cette application d’analyse de données ?

Dans tout environnement d’entreprise, il est essentiel d’unifier toutes les informations disponibles autour d’une même plateforme que ce soit dans le Cloud ou en local. Pour ce faire, Power BI est l’outil idéal. Il permet d’appliquer les connaissances de la Business Intelligence (BI) en exploitant des données en temps réel provenant de différentes sources et en créant des rapports. Sur un simple tableau de bord se trouvent les résultats de tous les éléments à analyser et partager entre plusieurs professionnels d’une même entreprise.

En effet, cette application d’analyse de données est utilisée pour la création de rapports basés sur les données de l’entreprise. En utilisant Power BI, l’utilisateur peut se connecter à un large éventail d’ensembles de données et classer les informations fournies par le biais de la data visualisation afin qu’elles puissent être mieux comprises et assimilées. Le tableau de bord généré à partir de ces données peut être partagé avec d’autres utilisateurs.

Power BI aide les entreprises à voir non seulement ce qui s’est déroulé dans le passé et ce qui se passe dans le présent, mais également ce qui pourrait se produire dans le futur. Cet outil d’analyse de données est doté de fonctionnalités d’apprentissage automatique. Il permet ainsi à son utilisateur de détecter un modèle de données et d’utiliser ce modèle pour effectuer des prédictions éclairées et exécuter des scénarios de simulation. Ces estimations permettent à l’entreprise pour laquelle il travaille de générer des prévisions. Elle aura ainsi la capacité de se préparer à répondre à la demande future et à adopter des mesures clés.

6 raisons d’utiliser Power BI 

Pour les entreprises qui souhaitent plus de puissance de reporting et de force analytique que ce qu’offre Excel, Power BI est à un tout autre niveau du Business Intelligence. Avec cet outil, les entreprises peuvent collecter, analyser et visualiser l’ensemble de leurs données, ce qui leur donne un meilleur aperçu de leur productivité et de leur compétitivité. Ainsi, elles peuvent prendre des décisions plus éclairées basées sur des données réelles.

Pour mieux comprendre la puissance de Power Bi, voici quelques-uns de ses principaux avantages :

  • Les entreprises peuvent gérer de grandes quantités de données via cette application qu’en utilisant d’autres plateformes d’analyse de données.
  • Les informations peuvent être visualisées à l’aide de modèles afin que les entreprises puissent mieux comprendre leurs données.
  • Il est basé sur le service Cloud de sorte que les utilisateurs bénéficient de capacités d’intelligence de pointe et d’algorithmes puissants régulièrement mis à jour.
  • Plusieurs personnalisations permettent aux utilisateurs de créer des tableaux de bord afin d’accéder rapidement aux données dont ils ont besoin.
  • Il propose une interface intuitive qui le rend beaucoup plus facile à utiliser que les feuilles de calcul complexes.
  • Il garantit la sécurité des données en offrant des contrôles d’accessibilité internes et externes.

avantages-power-bi

Pour résumer, Power BI est la solution professionnelle pour visualiser et transformer les données. Mais, il sert surtout à partager des informations avec tous les services de l’entreprise, de manière efficace et rapide. Grâce à ses tableaux de bord intuitifs et à son contrôle d’accessibilité, tout le monde dispose d’informations en temps réel. Toutes les parties prenantes pourront les consulter à tout moment et en tout lieu.

L’analyse des données pour soutenir la prise de décision

Power BI est l’un des plus pratiques et performants outils Microsoft pour l’analyse de données. Il s’est imposé comme le leader du secteur. Il reflète d’ailleurs les connaissances et l’expérience de Microsoft dans ce domaine à travers des solutions telles qu’Excel ou SQL Server et ses compléments (SSAS, SSIS et SSRS).

Power BI facilite la transformation des données en informations grâce à des modèles analytiques. Cela va de l’information à la connaissance en passant par des rapports analytiques avec des graphiques, des tableaux, etc. L’objectif de Microsoft est d’offrir un outil de prise de décisions intelligentes en réduisant les risques. Il apporte une réponse efficace aux besoins d’un des professionnels qui interviennent dans ce domaine : le data analyst.

À part cela, Power Bi est également un outil multiplateforme pour la surveillance de l’entreprise en temps réel par les parties prenantes partout et à tout moment.

L’autre atout de Power BI dans l’analyse des données est son intégration totale avec la suite Office 365. Il donne accès à SharePoint, à un calendrier, à Microsoft Flow pour les flux de travail et à une longue liste de fonctionnalités et de possibilités sans quitter l’environnement Office 365.

Par ailleurs, Microsoft s’est fortement engagé envers les techniques d’apprentissage automatique. Power BI offre de multiples fonctionnalités dans ce domaine :

  • L’analyse automatique des informations
  • Le calcul des corrélations
  • L’identification de valeurs aberrantes
  • Le regroupement
  • L’intégration de Python pour l’importation de données et la création de graphiques
  • Etc.
data-analyst
Dossier

Qu’est-ce qu’un data analyst ?

Le domaine du Big Data, le Cloud Computing et l’intelligence artificielle ne cessent de croître. Grâce à cela, de nouveaux métiers apparaissent chaque jour comme l’analyste de données ou data analyst  qui est devenu l’un des profils les plus demandés du secteur.

Qu’est-ce qu’un data analyst ?

Le data analyst est un profil professionnel qui, grâce à l’interprétation des données, peut établir des stratégies au sein d’une entreprise comme une stratégie marketing par exemple. Par conséquent, il doit savoir collecter des données et les analyser.

Un data analyst travaille avec de grandes quantités de données brutes, mais les données en elles-mêmes ne disent rien. L’entreprise a besoin d’un expert qui trouve des modèles à travers ces données pour pouvoir effectuer certaines actions, car leur interprétation est un outil de prise de décision.

Quelles sont les tâches quotidiennes d’un data analyst ?

Aujourd’hui, la plupart des entreprises sont constamment derrière l’utilisateur. Par conséquent, il est essentiel d’avoir un département d’analyse de données dirigé par un chief data officer travaillant aux côtés de data analysts qui interprètent les données statistiques recueillies afin d’établir des modèles de comportement des clients.

L’analyste de données est en charge de :

          L’extraction, le traitement et le regroupement des données

          L’analyse de ces groupes de données

          L’établissement de rapports d’analyse

Il ne fait aucun doute qu’un analyste de données doit développer ses compétences mathématiques et statistiques. De cette manière, il parvient à effectuer une analyse complète des données extraites. Pour ce faire, il utilise plusieurs outils d’analyse ainsi que des langages de programmation utilisés dans la data science comme Python.

data-analyst

En plus de ces compétences en outils et statistiques, des qualités telles que le travail d’équipe doivent aussi être prises en compte. Et pour cause, un data analyst doit travailler main dans la main avec le département chargé des projets de Business Intelligence.

L’analyste de données est une figure nécessaire dans n’importe quel secteur. En ce sens, il doit être prêt à présenter des données à n’importe quel niveau de l’entreprise. Savoir communiquer efficacement devrait être l’un de ses points forts, car il ne traitera pas seulement avec le data scientist ou le data engineer, mais avec toutes les parties prenantes pour la bonne marche des activités.

L’analyste de données doit également être intrigué et curieux sur ce qui se cache derrière toutes les informations générées par une entreprise. Ce sont des capacités qui sont propres à une personne innovante telle qu’un data analyst.

Pourquoi les entreprises recherchent-elles des data analysts ?

Un data analyst apporte de la valeur à son travail. Et pour cause, un bon analyste de données a cinq caractéristiques que chaque entreprise recherche.

1.      Curiosité pour analyser et interpréter les données

La première grande raison pour laquelle un data analyst est important dans une entreprise est qu’il prend les données, les analyse et en tire le meilleur parti. Il s’agit d’un élément important de son profil dans la mesure où il s’occupe de la grande quantité de données stockées et gérées par les entreprises.

2.      Capacité à résoudre des problèmes

L’un des traits les plus courants d’un bon analyste de données est qu’il est une personne orientée vers la résolution de problèmes. Le data analyst se démarque de cette capacité à résoudre les problèmes qui apparaissent, l’un des points qui caractérisent un bon travailleur.

3.      Capacité à résoudre les problèmes techniques

En plus de savoir analyser, interpréter et contourner les problèmes simples, un bon data analyst se distingue aussi par sa capacité à résoudre des problèmes techniques. Il doit avoir des connaissances en programmation et sait utiliser le langage informatique comme SQL.

4.      Capacité à s’adapter à n’importe quel secteur

En plus de savoir travailler sur des données, de prendre des décisions et d’utiliser le langage informatique, une autre caractéristique qui fait que les postes de data analyst sont nombreux est que l’analyste de données sait s’adapter à n’importe quel secteur d’activité. La capacité d’adaptation rapide à une entreprise, quel que soit son domaine, est une autre raison pour laquelle le métier d’analyste de données est valorisé.

Quel est le salaire d’un data analyst ?

La profession d’analyste de données est en plein essor et a un avenir pour les prochaines années. Le salaire annuel d’un data analyst junior peut commencer à partir de 35 000 euros. Au bout de quelques années, il peut atteindre 50 000 euros en fonction de l’expérience antérieure.

Il faut garder à l’esprit que ce métier sera de plus en plus sollicité grâce à la transformation digitale que vivent actuellement de nombreuses entreprises. Dans certaines organisations, un data analyst peut même facturer son travail jusqu’à 60 000 euros par an. Mais, encore une fois, tout dépend de l’expérience, un élément important que de nombreuses entreprises exigent. De plus, le salaire d’un analyste de données ne peut pas être dit en des termes généraux, car il peut également dépendre de divers facteurs liés à l’entreprise.

Dossier

Métiers de la Data : Tour d’horizon des métiers phares

Vous souhaitez devenir un professionnel de la Data mais vous ne savez pas quel métier répondra au mieux à vos attentes dans le domaine ? Dans cet article, nous allons essayer de répondre à toutes vos questions en vous présentant en détail chacun des métiers de la Data.

Le Data Scientist

Le Data Scientist est un scientifique. Il a pour but de trouver des solutions grâce à l’analyse de données. Ainsi, le Data Scientist doit trouver ou créer l’algorithme le plus intéressant pour répondre aux différents besoins de son entreprise.

Le métier de Data Scientist peut souvent faire penser qu’une connaissance très développée en mathématiques statistiques est obligatoire. Néanmoins, ce métier demande surtout d’être capable de comprendre des données et de savoir différencier un algorithme efficace et utilisable, d’un algorithme qui ne fonctionne pas correctement. Ainsi, le Data Scientist devra comparer les modèles d’analyse de données et partager ensuite son impression avec le reste de l’équipe.

Concernant les salaires, en France et selon une enquête de DataScientest sur les salaires des metiers de la data menée auprès des entreprises du CAC 40, Data Scientist peut gagner entre 35 000 et 55 000 euros par an en début de carrière. En devant senior, il peut un salaire compris entre 45 000 et 60 000 euros par an.

Le Data Engineer

Le Data Engineer est comme son nom l’indique un ingénieur : il fabrique.
Ainsi, le Data Engineer se doit de réunir des données brutes et venant de nombreuses sources différentes dans une Data Warehouse centralisée : il doit donc créer et organiser les bases de données en mettant en place un pipeline pour rendre l’obtention de données et leur stockage automatique. Ensuite, le Data Engineer trie les données et les rend analysable pour les Data Scientists.

Concernant les salaires, toujours selon la même enquête de DataScientest, un Data Engineer gagne annuellement entre 35 000 et 60 000 euros et son salaire peut nettement augmenter avec les années d’expériences.

Le Data Analyst

Le Data Analyst a pour mission principale d’analyser les données. Le Data Analyst possède de grandes compétences en « Data Visualization ». Il étudie notamment des bases de données nettoyée pour y trouver des connaissances qui aideront l’entreprise à prendre des décisions.  Néanmoins, à la différence du Data Scientist, le Data Analyst ne formule pas lui-même les problèmes auxquels il va trouver des solutions : il se suffit à résoudre des problèmes soulignés par son entreprise notamment grâce à SQL

Concernant le salaire, le Data Scientist a plus de compétences que le Data Analyst. Il n’est donc pas étonnant que son salaire soit supérieur. En France, toujours selon l’enquête de DataScientest, il varie annuellement entre 35 000 et 60 000 euros selon son expérience.

Le Data Manager

Le Data Manager recueille et classe les informations de l’entreprise. Ses missions principales sont de recueillir toutes les données, les organiser, les rendre compréhensible, ajouter les données manquantes, supprimer les erreurs, et enfin, sécuriser les données.

Le Data Manager peut exercer en tant que salarié de l’entreprise où il exerce ou consultant d’une entreprise extérieure à son entreprise. Concernant les salaires, un Data Manager touche mensuellement entre 2 200 et 2 600 euros bruts par mois et augmente par la suite en fonction de ses responsabilités et du domaine d’activité de son entreprise.

Le Business Analyst

Le Business Analyst a un rôle très opérationnel et étudie les stratégies de l’entreprise au niveau marketing et financier. Contrairement au Data Analyst, il effectue l’analyse de l’activité de manière interne à l’entreprise.

Le Business Intelligence Manager

Le Business intelligence manager doit fouiller dans les données de l’entreprise, les trier et les analyser pour produire des guides d’aide à la prise de décision dans lequel il expose un constat, y expose ses recommandations de solutions de marketing et de data science.

Le Chief Data Officer

Le Chief Data Officer dirige la collecte des données et leur optimisation. Il décide la manière avec laquelle l’entreprise va utiliser les données qu’elle possède. Le Chief Data Officer peut être comparé à un véritable manager qui aurait certaines connaissances en Data.  

Le Data Protection Officer

Le Data Protection Officer est en charge de la protection des données : il fait le lien entre la loi et la technologie. Ainsi, il donne la possibilité à son entreprise d’exploiter les données qui sont à sa disposition sans enfreindre la vie privée des utilisateurs.

Le Data Architect

Le Data Architect est, comme son nom l’indique, un architecte. Il gère la façon dont les données vont être enregistrées. Il maîtrise donc les outils du Big Data et les solutions Cloud comme l’iCloud d’Apple.

Le Data Miner

Le Data Miner extrait, trie et rend lisible les données brutes. Il intervient souvent dans les structures qui ont des sources de données extrêmement variées et qui demandent un grand nettoyage.

Le Master Data Manager

Ce métier est réservé aux personnes très qualifiées. Le Master Data Management est un terme qui désigne la gestion des données critiques. Toutes ces données sont au sein d’un seul fichier, le Master File, et permet de faciliter le partage de données entre les départements de l’entreprise.

L’Ingénieur Big Data

L’ingénieur Big Data a des tâches très variées mais se charge notamment de la valorisation des données. Il analyse en effet des grands volumes de données à l’aide de différents logiciels pour les rendre exploitable pour ensuite les classer et les mettre en avant dans des rapports détaillés. L’ingénieur Big Data est aussi en charge de la création et de la mise en place des clusters. Il doit aussi se charger de la mise en place des algorithmes et de son contrôle qualité, pour ensuite assurer la cohérence du résultat.

Code sur écran d'ordinateur
Définitions

Qu’est-ce que la Data Science ? À quoi sert-elle ? Pourquoi est-elle importante aujourd’hui ?

Il y a beaucoup de discussions sur ce qu’est la Data Science ou Science des données. Mais, nous pouvons la résumer par la phrase suivante : « La Data Science est la discipline du 21e siècle qui convertit les données en connaissances utiles ».

La Data Science combine plusieurs domaines, dont les statistiques, les méthodes scientifiques (scientific methods) et l’analyse des données (analyzing data). Elle permet d’extraire de la valeur dans les données, de la collecte de celles-ci (Data Collections) à l’analyse prédictive (Predictive Analytics) en passant par la présentation des résultats (Data Visualization). Le praticien de la Science des données est le Data Scientist qui travaille de près avec d’autres experts du Big Data tels que le Data Analyst et le Data Engineer (Data Science Team).

Qu’est-ce que la Data Science ?

En termes simples, la Science des données consiste à appliquer l’analyse prédictive pour tirer le meilleur parti des informations d’une entreprise. Il ne s’agit pas d’un produit, mais d’un ensemble d’outils (parfois Open source) et de techniques interdisciplinaires intégrant les statistiques (statistical analysis et statistical modeling), l’informatique (computer science) et les technologies de pointe (Artificial Intelligence AI et Machine Learning models) qui aident le Data Scientist à transformer les données en informations stratégiques (actionable insights).

La plupart des entreprises sont aujourd’hui submergées de données et ne les utilisent probablement pas à leur plein potentiel. C’est là qu’intervient le Data Scientist qui met à leur service ses compétences uniques en matière de Science des données pour les aider à transformer les informations en données stratégiques significatives et en véritable avantage concurrentiel (Data Driven Marketing).

En appliquant la Data Science, une organisation peut prendre des décisions en toute confiance et agir en conséquence, car elle travaille avec des faits et la méthode scientifique, plutôt qu’avec des intuitions et des suppositions.

Que font exactement les Data Scientists ?

Statistiques sur papier

Les Data Scientists sont des experts dans trois groupes de disciplines :

          Les statistiques et les mathématiques appliquées

          L’informatique

          L’expertise commerciale

Si les Scientifiques des données peuvent avoir une expertise en physique, en ingénierie, en mathématiques et dans d’autres domaines techniques ou scientifiques, ils doivent également comprendre les objectifs stratégiques de l’entreprise pour laquelle ils travaillent afin d’offrir de réels avantages commerciaux.

Le travail quotidien d’un Data Scientist consiste à :

          Définir un problème ou une opportunité commerciale

          Gérer et à analyser toutes les données pertinentes pour le problème

          Construire et tester des modèles pour fournir des aperçus et des prédictions

          Présenter les résultats aux parties prenantes de l’entreprise

          Écrire du code informatique pour exécuter la solution choisie

Lorsqu’il fait du codage, il applique ses connaissances d’une combinaison de langages utilisés pour la gestion des données et l’analyse prédictive tels que Python, R, SAS et SQL/PostgreSQL.

Enfin, le Data Scientist est également chargé d’analyser et de communiquer les résultats commerciaux réels.

En raison du grand nombre de compétences spécifiques impliquées, les scientifiques de données qualifiés sont difficiles à identifier et à recruter. En outre, leur maintien au sein d’une équipe interne est coûteux pour une organisation.

Pourquoi la Data Science est-elle soudainement si importante ?

La théorie mathématique et statistique qui sous-tend la Data Science est importante depuis des décennies. Mais, les tendances technologiques récentes ont permis la mise en œuvre industrielle de ce qui n’était auparavant que de la théorie. Ces tendances font naître un nouveau niveau de demande pour la Science des données et un niveau d’excitation sans précédent quant à ce qu’elle peut accomplir :

          L’essor du Big Data et de l’Internet des objets (IoT)

La transformation numérique du monde des affaires a donné lieu à une énorme quantité de données (amounts of data) et différents jeux de données (data sets) sur les clients, les concurrents, les tendances du marché et d’autres facteurs clés. Comme ces données proviennent de nombreuses sources et peuvent être non structurées, leur gestion est un défi. Il est difficile, voire impossible pour les groupes internes (analystes d’entreprise traditionnels et équipes informatiques travaillant avec les systèmes existants) de gérer et d’appliquer cette technologie par eux-mêmes.

          La nouvelle accessibilité de l’Intelligence artificielle (IA)

L’Artificial Intelligence (Intelligence artificielle) et la Machine Learning (apprentissage automatique) qui relevaient autrefois de la science-fiction sont désormais monnaie courante et arrivent juste à temps pour relever le défi du Big Data. Le volume, la variété et la vitesse des données ayant augmenté de manière exponentielle, la capacité à détecter des modèles et à faire des prédictions dépasse la capacité de la cognition humaine et des techniques statistiques traditionnelles. Aujourd’hui, l’Intelligence artificielle et l’apprentissage automatique sont nécessaires pour effectuer des tâches robustes de classification, d’analyse et de prédiction des données.

          Les gains énormes en puissance de calcul

La Data Science ne serait pas possible sans les récentes améliorations majeures de la puissance de calcul. Une percée cruciale a été de découvrir que les processeurs informatiques conçus pour restituer des images dans les jeux vidéos seraient également adaptés aux applications d’apprentissage automatique et d’Intelligence artificielle. Ces puces informatiques avancées sont capables de gérer des algorithmes mathématiques et statistiques extrêmement sophistiqués et fournissent des résultats rapides même pour les défis les plus complexes, ce qui les rend idéales pour les applications de science des données.

          Nouvelles techniques de stockage des données, y compris l’informatique dématérialisée

La Data Science dépend d’une capacité accrue à stocker des données de toutes sortes à un coût raisonnable. Les entreprises peuvent désormais stocker raisonnablement des pétaoctets (ou des millions de gigaoctets) de données, qu’elles soient internes ou externes, structurées ou non structurées, grâce à une combinaison hybride de stockage sur site et en nuage.

          Intégration de systèmes

La Data Science met en relation toutes les parties de votre organisation. Une intégration étroite et rapide des systèmes est donc essentielle. Les technologies et systèmes conçus pour déplacer les données en temps réel doivent s’intégrer de manière transparente aux capacités de modélisation automatisée qui exploitent les algorithmes de Machine Learning pour prédire un résultat. Les résultats doivent ensuite être communiqués aux applications en contact avec la clientèle, avec peu ou pas de latence, afin d’en tirer un avantage.

Quels avantages une entreprise peut-elle tirer de la Data Science ?

Réunion business

La Data Science peut offrir un large éventail de résultats financiers et d’avantages stratégiques, en fonction du type d’entreprise, de ses défis spécifiques et de ses objectifs stratégiques.

Par exemple, une société de services publics pourrait optimiser un réseau intelligent pour réduire la consommation d’énergie en s’appuyant sur des modèles d’utilisation et de coûts en temps réel. Un détaillant pourrait appliquer la Science des données aux informations du point de vente pour prédire les achats futurs et sélectionner des produits personnalisés.

Les constructeurs automobiles utilisent activement la Data Science pour recueillir des informations sur la conduite dans le monde réel et développer des systèmes autonomes grâce à la Machine Learning. Les fabricants industriels utilisent la Science des données pour réduire les déchets et augmenter le temps de fonctionnement des équipements.

Dans l’ensemble, la Data Science et l’Intelligence artificielle sont à l’origine des avancées en matière d’analyse de texte, de reconnaissance d’images et de traitement du langage naturel qui stimulent les innovations dans tous les secteurs.

La Science des données peut améliorer de manière significative les performances dans presque tous les domaines d’une entreprise de ces manières, entre autres :

          Optimisation de la chaîne d’approvisionnement

          Augmentation de la rétention des employés

          Compréhension et satisfaction des besoins des clients

          Prévision avec précision des paramètres commerciaux

          Suivi et amélioration de la conception et des performances des produits.

La question n’est pas de savoir ce que la Data Science peut faire. Une question plus juste serait de savoir ce qu’il ne peut pas faire. Une entreprise dispose déjà d’énormes volumes d’informations stockées ainsi que d’un accès à des flux de données externes essentiels. La Science des données peut tirer parti de toutes ces informations pour améliorer pratiquement tous les aspects des performances d’une organisation, y compris ses résultats financiers à long terme.

Quel est l’avenir de la Data Science ?

La Data Science est de plus en plus automatisée et le rythme de l’automatisation va sûrement se poursuivre.

Historiquement, les statisticiens devaient concevoir et ajuster les modèles statistiques manuellement sur une longue période, en utilisant une combinaison d’expertise statistique et de créativité humaine. Mais aujourd’hui, alors que les volumes de données et la complexité des problèmes d’entreprise augmentent, ce type de tâche est si complexe qu’il doit être traité par l’Intelligence artificielle, l’apprentissage automatique et l’automatisation. Cette tendance se poursuivra à mesure que le Big Data prendra de l’ampleur.

L’Intelligence artificielle et l’apprentissage automatique sont souvent associés à l’élimination des travailleurs humains. Mais, ils ne font en réalité qu’accroître l’essor des Citizen Data Scientists, ces professionnels de la Data Science sans formation formelle en mathématiques et statistiques.

En conclusion, rien n’indique que l’automatisation remplacera les spécialistes des données, les ingénieurs de données et les professionnels des DataOps qualifiés. Il faut autant de créativité humaine que possible à différentes étapes pour tirer parti de toute la puissance de l’automatisation et de l’Intelligence artificielle.

data-marketing
Définitions

Qu’est-ce que le data marketing ? Quelle est son importance ?

Avec l’explosion des données clients, notamment des données personnelles, les entreprises cherchent des moyens d’obtenir des informations sur ce qui les entoure. Cela est fait dans le respect de la politique de confidentialité soutenue par le RGPD (règlement général sur la protection des données). Afin d’obtenir une perspective de leur activité sur le marché, elles ont recours à ce que beaucoup ont convenu d’appeler le data marketing : les moyens de connaître et de planifier des actions marketing à travers la mesure et le contrôle des données.

Qu’est-ce que le data marketing ?

Le data marketing est la mesure et l’analyse de toutes les sources d’informations disponibles, y compris sur les réseaux sociaux. Cette approche est ce qui est défini comme étant le data driven marketing. Les entreprises qui l’appliquent peuvent prendre des décisions qui influencent le contrôle et la définition d’une stratégie marketing et commerciale.

On peut dire que le data marketing n’est pas un type de marketing spécifique à l’instar du marketing entrant ou du marketing digital par les moteurs de recherche (SEO, SEM…). Bien que ces types de marketing coexistent, ils sont en grande partie séquentiels. Chacun d’eux fait partie de différentes parties de ce que l’on appelle l’entonnoir de vente marketing.

entonoire-des-ventes-data-marketing

Les bases de données marketing couvrent tous les composants d’une stratégie marketing. Chacun des éléments d’un plan marketing doit pouvoir être mesurable. De par sa nature même, il est une pièce complémentaire à l’ensemble des actions marketing qu’une entreprise mène. Ainsi, il permet de connaître l’utilisation des données qui affectent l’ensemble de sa stratégie marketing, soutenant son activité passée et présente pour établir de nouvelles campagnes publicitaires.

Que faire des données ?

La chose fondamentale dans le data marketing est que les entreprises peuvent étudier les modèles de comportement, la tendance des utilisateurs et leurs habitudes. Une fois que tout cela a été détecté, elles ont la possibilité de définir clairement les actions à appliquer en marketing.

Pour ce faire, elles ont deux solutions. L’une est manuelle où elles évaluent et supervisent toutes les données avec leur équipe. L’autre est d’utiliser l’intelligence artificielle par le biais d’outils d’apprentissage automatique qui se charge de révéler le moment pour réaliser l’action de communication.

En remontant l’histoire d’au moins une dizaine d’années, les données fondamentales pour exercer le contrôle de l’information et la gestion des données ont commencé à être développées dans le marketing. Cela a permis d’avoir le contrôle de toutes les informations qui affectent une entreprise.

Des données importantes et volumineuses sont collectées par les entreprises à chaque seconde. Il est essentiel de les reconnaître, de les stocker, de les collecter, de les classer et de les exporter. Ces techniques doivent aller de pair pour faciliter la compréhension de tous les processus.

Comment appliquer le data marketing ?

Pour mettre en place le data marketing dans une stratégie marketing, toute entreprise doit connaître les points suivants :

  • Volume de données. Toutes les données nécessaires sont tirées du Big Data. Il est essentiel de détecter celles qui affectent ou non le business model.
  • Organisation et hiérarchie. Grâce à un diagramme de flux de travail marketing, on sélection les données. Puis, on les hiérarchise et les organise.
  • Accès rapide. Il faut disposer d’un processus pour pouvoir consulter immédiatement les données lorsque c’est nécessaire.
  • Plusieurs sources. Toute entreprise doit disposer de différentes sources de données du Big Data pour pouvoir les intégrer dans sa stratégie marketing.
  • Procédure de données. Il est important de connaître et de croiser toutes les variables. L’objectif est de pouvoir extraire les informations sans erreur.
  • Visualisation des données. Les informations doivent donner la possibilité de les représenter sous forme de graphiques ou d’images pour les rendre plus compréhensibles.

stratégie-marketing-data-science

En appliquant toutes ces recommandations, une entreprise possède une valeur ajoutée précieuse pour la prise de décision dans sa stratégie marketing. Pour faire simple, il s’agit d’un modèle de gestion intelligent des données.

Quels sont les avantages du data marketing ?

Parmi les avantages, on peut citer les suivants :

  • Facilite la prise de décision.
  • Améliore la capacité stratégique d’une entreprise.
  • Améliore la mesure du risque et la capacité de gestion de l’entreprise.
  • Aide à comprendre l’entreprise et les clients.
  • Donne la possibilité de rechercher de nouvelles opportunités d’affaires.
  • Soutiens la réalisation des objectifs de l’entreprise.
Formations

TOP 10 des Meilleurs Masters en Data Science

Vous envisagez d’obtenir un master en data sciences ? Le blog de DataScientest t’a élaboré une petite liste des 10 meilleurs diplômes, notés par les Chief data Officiers et managers de 30 entreprises du CAC 40. C’est parti :

Si tu veux devenir Data Scientist :

  1. ENSAE Paris Tech, MS Data Science (4,75/5)

Tarif : entre 9 500€ et 14 000€

Durée : 420 heures de cours + stage de 4 à 6 mois

Description : C’est un master d’excellence qui apporte tout le bagage nécessaire pour devenir data scientist, data analyst ou encore chief data officer. Les cours sont conçus de telle manière à ce que les étudiants puissent mettre en pratique ce qui leur a été enseigné. Master alliant les connaissances à la fois techniques et théoriques, il te permettra de mener une carrière d’expert ou te hissera à la plus haute place des postes décisionnels de la data.

  1. Polytechnique, Master Data Science (4,73/5)

Durée : 1 an

Description : Ce master est proposé en partenariat avec l’Université Paris-Saclay, l’ENS et Télécom Paristech. Il propose un parcours pédagogique d’excellence alliant théorie et pratique. Il offre également aux étudiants qui le souhaitent, la possibilité d’obtenir un doctorat et de continuer dans la recherche.

  1. ENS Mathématiques vision Apprentissage (4,70/5)

Durée : 6 mois de cours + 4 mois de stage minimum

Description : Ce master est en association avec les écoles et universités les plus prestigieuses : Centrale Supélec, Polytechnique, Télécom Paristech et Jussieu. Il dote les étudiants de connaissances techniques solides qui leur permettront d’obtenir les meilleurs postes aussi bien en startups que dans les plus grandes entreprises du CAC 40, et ce, quelque soit le secteur d’activité.

  1. Université Paris Dauphine-MASH- Mathématiques, Apprentissage et Sciences Humaines (4,61/5)

Durée : 6 mois de cours + 4 mois de stage

Description : Ce master est reconnu par le CEREMADE (Centre de Recherche en Mathématiques de la Décision). Il offre un bagage en statistiques appliquées à l’économie numérique et aux sciences humaines.

Si tu veux devenir Data Analyst :

  1. Formation X-HEC data science for business (4,66/5)

Tarif : 41 300€

Durée : 2 ans

Description : C’est un master de prestige qui allie la renommée de la plus grande école de commerce de France à celle de la plus grande école d’ingénierie française. Le programme est conçu de telle sorte à ce que les étudiants puissent mettre en application toutes les connaissances techniques apprises lors de la première année à Polytechnique et ainsi répondre à des problématiques commerciales dans le cadre des cours à HEC.

  1. ESSEC-Centrale Supélec master of science, data science & business analytics (4,57/5)

Tarif : 23 000€

Durée : entre 1 et 2 ans

Description : À l’instar du master précédent, il allie le prestige de deux des plus grandes écoles de commerce et d’ingénierie de France. La particularité de ce master est le grand choix proposé aux étudiants quant à l’élection de leurs cours avancés. Ce diplôme est classé 3ème mondial et 1er européen par le classement mondial des universités QS.

  1. Telecom Paristech, master spécialisé big data (4,14/5)

Tarif : 18 500€

Durée : 9 mois de cours + 3 mois de stage

Description : La renommée internationale de ce master permet aux étudiants de décrocher les meilleurs postes dans les plus grandes entreprises. Ce master de qualité promeut l’innovation avec son incubateur Télécom Paris Novation Center Entrepreneurs et tous ses chercheurs.

Si tu veux devenir Data Engineer

  1. Telecom Paristech, master spécialisé big data (4,56/5)

Tarif : 18 500€

Durée : 9 mois de cours + 3 mois de stage

Description : voir description plus haut (si tu veux devenir data analyst 3)

  1. Université Paris Saclay- Finalité M2 Statistiques et Machine Learning (4,2/5)

Durée : 1 an de cours + 4 mois de stage

Description : Attention ! Cette formation est ultra sélective puisqu’elle n’offre que 20 places. C’est un master orienté plutôt Machine Learning qui aide les étudiants à préparer leur thèse en leur apprenant tous les outils nécessaires à l’analyse et à la prise de décision.

  1. Université Paris-Dauphine- Master Intelligence Artificielle, Systèmes, Données (IASD) (4,14/5)

Durée : 1 an de cours + 6 mois de stage

Description : C’est un master à haut niveau d’exigence qui apporte aux étudiants les connaissances théoriques les plus pointilleuses afin de devenir les prochains créateurs des meilleurs systèmes d’IA. Les cours sont dispensés par des grands chercheurs et des professionnels reconnus. Les étudiants auront également le choix entre un large panel d’options qui leur permettra de se spécialiser.

Définitions

Data Scientist, Data Analyst et autres définitions

Qui dit nouveau métier, dit nouveau vocabulaire!

L’objectif de ce post est de lister un panel représentatif des dénominations de métiers trouvées (sans pour autant aborder les qualités requises ainsi que les responsabilités, qui feront l’objet de posts ultérieurs!) pour tenter d’y voir un peu plus clair.

Au fond, l’équation Data Scientist = Data Analyst = Dataminer = Data Architect … est-elle vérifiée?

Continue Reading